Le régime fait appel à des super-flics américains et anglais pour contenir les manifestants.

3 Déc

Un accord aurait été déjà conclu avec John Timoney, un ancien chef de la police de l’état de Floride qui a également une longue expérience pour des sociétés privés. Une solide réputation en matière de réduction de la criminalité par la méthode forte ont fait de lui un élément de choix pour le gouvernement bahreini.
Aucune information ne permet de dire s’il a été proposé du fait d’une initiative américaine. Les Etats Unis ayant déjà été accusé à plusieurs reprises de soutenir la répression policière à Bahreïn.
Cette procédure de recrutement de personnels étrangers a pour but de réorganiser les méthodes policières pour contenir les manifestants. Méthodes déjà largement critiquées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :